Pour pouvoir visualiser son contenu vous avez besoin de Adobe Flash Player.

accueil présentation répertoire activités les musiciens les musiciens liste complète enregistrements manneken swing agenda presse contact projets Eric ROBBERECHT, premier violon Eric MATHOT, direction Wim LAUWAERT, violon Alain MEULEMANS, violon Giovanni VERO, saxophone, clarinette Florence DEGOSSELY, violon alto Pierre MALEMPRE, trompette Hans DEVOLDER, violon alto Karel STEYLAERTS, violoncelle Eric CHARDON, violoncelle Joost MAEGERMAN, contrebasse Hendrik-Jan WOLFERT, contrebasse Pierre BRUNELLO, piano Johan DUPONT, piano Marie JENNES, chanteuse Guy PENSON, piano Gérald BERNARD, percussions Sébastien JADOT, trombone Louison RENAULT, percussions Stéphane MARTINI, guitare, banjo Frank DEBRUYNE, saxophone Andy DECLERCK, saxophone Bjorn VERSCHOORE, saxophone Robert ZAPRZALKA, saxophone, clarinette Peer BAIERLEIN, trompette Marc GORIS, trompette Luc SIRJACQUES, trompette Luc PAUCOT, trombone Marie-Luce DIAS, soprano lyrique café liégeois magritte's blues live in namur London under the Moonlight London under the Moonlight GERSHWIN présentation GERSHWIN répertoire rhapsody in blue et ferde GROFE Mississippi Suite WIEN présentation 

Marie-Luce DIAS, soprano lyrique

La soprano lyrique d’origine espagnole Marie Luce Diaz est née à Ougrée (Belgique). Après des études au conservatoire du Liceo de Barcelona aux côtés de Carmen Bustamante, elle se perfectionne auprès de Francine Bastianelli. Marie Luce DIAZ étudie ensuite au Conservatoire Royal de Mons dans la classe de chant de Marcel Vanaud. Elle obtient successivement les 1ers Prix de Chant opéra, Chant Concert ainsi que le Diplôme supérieur de Chant Opéra avec Grande Distinction en 1994. En Belgique, elle chante à Bruxelles, accompagnée du pianiste Daniel Blumenthal, des lieders de Beethoven. Au Théâtre Royal de Mons, elle interprète des extraits de la Traviata de Verdi en duo avec Marcel Vanaud. Elle est demandée pour la création de Déluge , un spectacle réalisé et mis en scène par Dolorès Oscari. Marie Luce DIAZ s’illustre dans des chants populaires écossais et gallois de Haydn accompagnée par Jean Schils (piano), Didier Poskin (violoncelle) et J-C Kromenacker (violon). Elle enregistre la Petite Messe Solennelle de Rossini avec le Chœur de l’Orchestre de Chambre de Bruxelles, sous le label Masters of Art et la direction de Jacques Van Herenthaels. Pour le festival Ars Musica , elle prend part à une création contemporaine. A la Hulpe, elle chante la 9ème de Beethoven.

En France, Marie Luce DIAZ chante le Requiem de Verdi, le Requiem, la Krönungsmesse de Mozart, le Requiem de Fauré, la Serva Padrona de Pergolèse au Festival Mozart. Sous la baguette de Stéphane Cardon, Chef associé du Capitole de Toulouse, elle fait une tournée de concerts viennois. En Espagne, à l’auditorium Pablo Casals et au théâtre de Gerona, elle interprète des mélodies de Granados, Mompou, de Falla, répertoire qu’elle affectionne particulièrement. L’été 1999, Marie Luce DIAZ s’illustre dans le rôle de Michaëla de l’opéra Carmen de BIZET à Bruxelles, Liège et Gand, sous la direction de Paul Mägi et avec l’orchestre d’Estonie. Elle interprète ce même rôle au Festival Aphrodite de Chypre aux côtés de Richard Leech et Béartice Uria Monzon. En novembre 2002, elle chante la messe en ut mineur de Mozart, en présence de la Princesse Astrid, à l’occasion de l’anniversaire de sa Majesté le Roi Albert II. Elle interprète Princesse Czardas de Kalman à Bruxelles. En mai 2005, elle assure en Allemagne un récital aux côtés du pianiste Wolfang Manz, 2ème prix du Concours Reine Elisabeth en 1983. En décembre 2006, elle interprète Caroline dans La Chauve Souris de Johann Strauss en compagnie de Lionel Lhote. Parmi ses projets pour 2007, elle compte Carmina Burana, un concert de mélodies espagnoles accompagnées à la guitare, l’enregistrement d’un CD avec le TIVOLI BAND . Depuis toujours, Marie Luce Diaz aime la scène et ne compte pas en rester là !